La liberté Retrouvée

Comment arriver à aimer sa dépression

Nous sommes les seuls à nous désapprouver nous-mêmes. Donc, laissez partir la voix de la désapprobation. Même la dépression est une part de ce qui est bon en nous et vous pouvez aussi l’autoriser à s’asseoir à votre table. Comment arriver à aimer sa dépression
Par Laurent Colinet 10 juillet 2015
1,331

Certaines personnes souffrent de dépression depuis aussi longtemps qu’elles s’en souviennent. Elle disparaît puis réapparaît mais les empêche rarement de fonctionner au quotidien. Il s’agit plutôt d’un poids permanent sur leur esprit, dont elles ne peuvent pas se défaire.



Elles peuvent passer de longue périodes sans se sentir accablées par la dépression et il y a même des moments où elles pensent qu’elle a disparu. Mais, quand la dépression revient, elle est toujours douloureuse.

Il est incroyablement pénible pour ces personnes de retomber dans la dépression chaque fois que cela arrive, car on ne s’y habitue pas. Au lieu de cela, elles s’efforcent de pousser la dépression hors de leur vie pour … toujours. Chaque fois qu’elles se sentent déprimées, elles se mettent en colère contre « elle » (leur dépression) pour être toujours là.

Ce qui est particulièrement frustrant, c’est que lorsqu’elles sont en pleine dépression, elles ont l’impression que tout ce qu’elles ont fait pour s’en débarrasser – les années de changements d’alimentation, les compléments alimentaires, la méditation, le travail de guérison – n’a fait aucune différence. Elles pensent alors : « J’en suis là, exactement au point de départ. Et je veux sortir de là ! ».

A un moment donné, cependant, quelques points deviennent clairs au cours de l’un de ces plongeons dans l’obscurité. Le premier est qu’il y a une forme de sagesse dans le fait d’être déprimé. Chacun de nous a besoin d’une dose de scepticisme dans sa vie, ne serait-ce que pour réaliser qu’il n’a pas fait tout ce qu’il pouvait pour aider son corps et son esprit.

Comme le dit Chogyam Trungpa Rinpoche, maître du bouddhisme tibétain : « La dépression n’est pas seulement un espace vide, c’est un état d’esprit insatisfait dans lequel vous sentez que vous n’avez pas de déversoir. Alors, travaillez avec l’insatisfaction de cette dépression…. Il y a toutes sortes de réponses dedans, mais elles sont cachées. »

Il est peut être embarrassant de reconnaître la persistance de cet « état d’insatisfaction ». Pourquoi ? Parce qu’il faut d’abord l’accepter réellement. En effet, les personnes qui en souffrent doivent affronter leur dépression pour tenter de s’en débarrasser.



15/07/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 49 autres membres